38 rue du Sentier, 75002 Paris - 01.42.74.02.96
Accueil > Actualités > Rencontre avec le directeur commercial de CEB

Rencontre avec le directeur commercial de CEB

28-09-2020

Suite à l’acquisition de CEB (Comptoir Européen du Bureau) par MOORE Design, nous avons rencontré Lionel CAHAN, Directeur Commercial de CEB qui nous explique en quoi ce rachat représente une opportunité commerciale pour les deux marques .

MOORE : Lionel, racontez-nous votre histoire chez CEB ?

Lionel CAHAN : Mon histoire avec CEB, c’est avant tout une aventure humaine. Je connaissais Charles GUEZ depuis déjà 20 ans, quand j’ai rejoint l’équipe CEB. J’avais envie de changer d’univers professionnel. A l’époque, j’avais 38 ans et je travaillais dans l’industrie textile, c’était le bon moment pour faire un virage vers un secteur plus porteur, j’ai ainsi rejoint Charles et ce nouveau métier s’est vite transformé en passion.

Charles m’a donné tous les raccourcis pour pouvoir m’épanouir rapidement dans cette nouvelle direction. Concrètement je me suis d’abord familiarisé avec les produits (venant d’un autre univers, c’était essentiel), puis avec les techniques de fabrication, qui m’ont toujours beaucoup intéressé . Enfin j’ai terminé par approfondir ma connaissance des différents acteurs du métier : fabricants, agents, architectes, circuit de prescription, et les clients bien sûr.

J’ai rapidement sollicité mon réseau. Des personnes venant du marché du textile mais également des connaissances diverses dans des secteurs comme la banque et l’assurance, qui étaient des cibles potentielles pour le marché du mobilier de bureau. Mon activité s’est rapidement concentrée et reste encore aujourd’hui orientée vers le développement de grands comptes . 10 ans après mon arrivée Charles m’a confié la direction commerciale de CEB. C’est d’ailleurs une fonction que j’exerce toujours.

 

M : Pouvez-vous nous dire concrètement les opportunités commerciales que représentent le rachat par MOORE Design ?

LC : Les opportunités sont liées au rapprochement des deux entreprises les plus dynamiques du marché. MOORE et CEB ont le même ADN de société : Aller de l’avant et être très présent sur le marché. C’est encore plus vrai sur un secteur en pleine mutation due au bouleversement des méthodes de travail avec notamment l’arrivée en force du home office.

Cette acquisition, pour moi, se traduit par le renforcement de notre force créative, mais également par une force de proposition et d’achat renforcée, elle amène un élargissement de l’offre produits mais également de pouvoir bénéficier du partage des expériences. En somme, l’importance du groupe va rajouter de la pertinence et de la crédibilité aux réponses qu’on peut amener à nos clients. Ce sont de grands enjeux et de grandes ambitions.

 

M : Quels sont les challenges opérationnels auxquels vous vous apprêtez à faire face ?

LC : Actuellement nous accompagnons deux grands comptes sur des réflexions qui portent sur les aménagements des espaces de travail post-covid. Pour ces deux clients, l’entreprise de demain, se doit d’intégrer complétement la notion de Flex-office et le fait qu’il n’y aura plus jamais un bureau par collaborateur ; tout en instaurant de manière pérenne le home office. Dès lors qu’on impose ce prérequis, de nouveaux enjeux se dessinent. Comment faire revenir les collaborateurs sur leur site ? Comment recréer du lien social entre eux ? Quel sera le nouveau parcours collaborateur ? Que peut-on proposer en plus et surtout de différent que les salariés ne trouveront pas chez eux ? L’objectif est de répondre à la problématique d’un retour en entreprise légitime et avec des conditions sanitaires sures pour chacun. Pour cela nous devons ré imaginer des espaces collaboratifs et collectifs qui respectent ces nouvelles normes sanitaires et qui permettront de recréer ce lien social. C’est une vraie demande que nous avons pu constater chez nos clients.

Derrière ces réflexions, s’instaureront de nouveaux rythmes et postures de travail et cela devra se traduire par une offre mobilier pertinente et économiquement viable, ce qui est un des enjeux évidents. Toutes ces choses font appel à l’esprit créatif pour répondre aux besoins des nouveaux concepts d’aménagements. C’est typiquement le genre de défi que MOORE et CEB sont à même de relever. C’est une vraie direction pour les deux entités et fort de ces expériences, nous pourrons donner une voix commune sur le marché.

 

M : Enfin Lionel, en 20 ans de carrière vous avez dû voir bon nombre de marques, de produits, de designers… Si vous deviez en retenir un ? et pourquoi ?

LC : Question difficile… ma réflexion est que chaque chose est liée à une époque, un environnement ou un contexte. J’ai eu des coups de cœurs pour des choses de styles très différents, très contemporains, des années 50, des années 30 et bien d’autres . Choisir un produit serait trop réducteur. Je préfère retenir un homme.

Il était sur bien des aspects très avant-gardiste et avec une maîtrise technique rarement égalée. Un homme d’une grande humilité et d’une grande simplicité. Il était à la fois designer et architecte, c’est Antonio Gaudi. Il continu de me faire rêver et me donner de l’émotion aussi bien avec le dessin de sa chaise Calvet et sa manière de travailler le bois qu’avec le très connu Parc Güell, ou bien sur la Sagrada Familia.

A mon sens, c’est un génie créatif.

 

 



Un projet ?

Un besoin ?

Plus de produits ?

Contactez-nous