Le bureau de demain en entreprise sera hybride – Rencontre avec Audrey Barbier Litvak | Moore
Accueil > Actualités > Le bureau de demain en entreprise sera hybride – Rencontre avec Audrey Barbier Litvak

Le bureau de demain en entreprise sera hybride – Rencontre avec Audrey Barbier Litvak

09-06-2022

Les espaces hybrides sont au cœur de tous les discours et toutes les stratégies d’entreprises. Rencontre avec une spécialiste du sujet : Audrey BARBIER LITVAK, fondatrice de Offishall.

LES ESPACES HYBRIDES EN ENTREPRISE

Pourrais-tu te présenter ?
Je suis Audrey Barbier Litvak, la co-fondatrice de Offishall.
Il y a encore un an et demi, j’étais directrice générale pour la France et l’Europe du Sud de We Work. J’ai ouvert, opéré et fait grandir une trentaine d’espaces de co-working dans cinq villes et quatre pays (la France, l’Espagne, I’Italie et la Belgique). Avant ça, j’étais la Directrice Générale de GlossyBox. Et auparavant, je m’occupais du marketing chez Birchbox.
Ce qui lie mes expériences c’est qu’à chaque fois j’ai à faire à beaucoup de communautés différentes.

Quand as-tu lancé Offishall ?
Il y a un an et demi, en janvier 2021. Je suis partie de We Work et j’ai tout de suite commencé à travailler sur le projet d’Offishall. Et nous avons eu nos premiers clients dès janvier 2021.

Actuellement, nous sommes 12. Nous avons fait une levée de fond l’été dernier pour accompagner notre croissance et pouvoir justement embaucher les premiers talents de cette équipe. Aujourd’hui, on a un tiers de développeurs, on a des gens sur le design, le service commercial, la communication, le marketing digital et le growth hacking.

Offishall, qu’est-ce que c’est ?
Offishall c’est une solution pour aider les entreprises à gérer le travail hybride et à indiquer la présence ou l’absence des collaborateurs au bureau afin de venir à des moments qui ont du sens pour chacun.
Donc l’idée c’est de s’organiser de façon idéale avec ses collègues, de venir (ou de ne pas venir) et de générer de la data pour ensuite permettre des décisions peut-être plus stratégiques. Notamment les moments où l’on se retrouve, sur la façon d’aménager le bureau.

Quelle est ta typologie de client ?
C’est assez hétéroclite. On a évidemment comme cible prioritaire les groupes, parce que ce sont eux qui ont plus de mal à gérer leurs effectifs (du fait du nombre de personnes) et à gérer l’organisation du travail hybride. On a conçu le produit plutôt pour des grosses entreprises mais cela peut aussi très bien fonctionner sur des TPE. Nous avons beaucoup de clients dans des secteurs différents mais qui ont comme points communs d’être innovants en matière de RH, de vouloir s’occuper du sujet du travail hybride assez rapidement pour aider les équipes à s’en sortir.
Par exemple, nous travaillons avec Marc Jacobs, chez LVMH ils sont seulement 15 et utilisent malgré cela Offishall. Il nous arrive aussi d’accompagner des entreprises comme Jellysmack qui sont présentes dans 17 pays et qui ont plus de 2000 collaborateurs.

Quelle est ta vision du travail hybride ?
Ma vision du travail hybride c’est la vision du travail tout simplement. Le travail hybride c’est la possibilité de travailler du bureau et d’ailleurs et je ne pense pas qu’il y ait d’autre façon de travailler depuis la pandémie. Les entreprises qui vont lutter contre ça se prendront de plein fouet des démissions en cascade et on le voit déjà. Par exemple, il y a une lettre ouverte qui est passée chez Apple annonçant de nombreuses démissions car les salariés n’étaient pas en phase avec la politique de retour au bureau mise en place par le géant de la Silicon Valley. Même les best places to work qui attirent pourtant les plus beaux talents, ne résistent pas à l’épreuve d’une mauvaise gestion du travail hybride.

Le bureau de demain, qu’est-ce que c’est ?
Le bureau de demain c’est un lieu de rencontre et de production collective.
Ce n’est plus un endroit où l’on vient se mettre les uns à côté des autres pour faire des calls les uns après les autres.
Attention, je ne dis pas que nous ne ferons plus de réunion. Je ne fais pas partie de ces gens qui disent que les réunions c’est l’enfer et qu’on perd du temps. Je crois que l’on produit de la valeur pendant ces moments et même quand on ne produit rien, on favorise la cohésion et les échanges entre les équipes.

 

Découvrez notre sélection de mobilier pour travailler de manière hybride à la maison comme au bureau !